• ludo

Compte-rendu sortie du 5 Août 2020

Accueil de l’équipage à 6h et départ vers les épaves de l’Ile d’Yeu vers 6h45 après avoir fait le plein.

Nous ne sommes pas allé à Rochebonne à la suite d’une information de mon petit-doigt qui me disait que les lieus partaient vers des fonds plus adaptés à leur thermophobie.

Après 1h15 de trajet nous mettons nos cannes à l’eau sur une dérive lente, sans vent avec peu de courant et une mer d’huile. Immédiatement les lieus ont adoré nos anguillons rouges, jaunes, blancs, verts et teasers roses nous faisant presque oublier le petit-déjeuner que nous ne prendrons qu’une heure trente plus tard, le temps de déguster le Broyé du Poitou de Jean-Claude.

Nous reprenons les dérives sur la même épave tranquillement (nous n’avons pas vu un seul bateau de la journée). Un petit ou peut-être deux verres de blanc vers midi puis nous continuons la pêche jusqu’à ce que la faim nous contraigne d’arrêter à 13h30. Ce sera l’occasion de boire l’excellent champagne amené par Jean-Yves pour fêter ses 72 printemps. L’ambiance était au top tout à l’écoute des expériences de pêche. Après la dégustation des tomates de Michel parfaitement mondées et assaisonnées, nous entamons café, broyé et Ventoline de Jean-Claude.


Pendant que nous déjeunions, une belle distance nous séparait de notre épave que nous décidons de rejoindre (on ne change pas une équipe qui gagne) et après les correctifs de changement de sens de dérive, ça reprend de plus belle. Jean-Claude a une superbe tape d’un gros poisson qu’il remonte en douceur nous permettant d’admirer une belle julienne qui avait choppé un tacaud pris sur l’anguillon et qu’il abandonnera à quelques brasses du bateau. Je dois donc revenir avec Jean-Claude récupérer cette julienne en plus du maigre que l’on a déjà en compte.


Jean-Yves est, je crois, convaincu que les appâts naturels ne sont pas toujours au goût de nos compagnons de jeux et il a parfaitement intégré l’efficacité des anguillons, notamment en prenant, entre autres, un beau 5kg avec.


Nous finirons la pêche sur la deuxième épave en prélevant 5 lieus supplémentaires qui portera à 35 lieus le score de la journée plus quelques tacauds et rougets.


Nous n’avons pas été gêné par les tacauds et autres petits poissons ni par les casses excessives.


Nous n’avons pas observé de chasse mais les conditions favorables au thon arrivent avec une température de surface qui augmente légèrement jusqu’à 21,3°et beaucoup de sardines recrachées par les lieus.

Quelle belle journée de pêche !

Un grand merci à mes équipiers formidables pour votre bonne humeur, votre savoir être et vos compétences de passionnés de pêche qui aiment PARTAGER !

A bientôt sur l’eau !









0 vue

© 2020 Association Nautique de Bourgenay. Créé par L.Godard (Pourquoi pas)

  • Blanc Facebook Icône